Pour encourager une mobilité douce les régions, métropoles et villes sont très nombreuses à proposer une aide à l’achat d’un […]

Pour encourager une mobilité douce les régions, métropoles et villes sont très nombreuses à proposer une aide à l’achat d’un vélo électrique. 

Cette liste réalisée par Numerama est non exhaustive, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre commune, il y a peut être des aides qui ne sont pas listées ici.

Liste des aides pour les particuliers :

  • Bordeaux Métropole : une aide de 100 euros pour les personnes dont le quotient familial est inférieur à 1.200 euros (dans la limite du budget disponible alloué à ce dispositif chaque année).
  • Bouches du Rhône (Marseille) : cette aide est fixée à 25 % du prix d’achat d’un vélo et est plafonnée à 400 €.
  • Caen : le montant de l’aide correspond à 25 % du prix d’acquisition, jusqu’à 250 €.
  • Corse : l’opération est fixée à 25 % du prix et plafonnée à 500 €. Il faut se fournir auprès d’un vélociste partenaire, qui déduira le montant de l’aide au moment de l’achat.
  • Grand Poitiers : il existe un « chèque VAE », valable exclusivement auprès de certains vélocistes conventionnés par Grand Poitiers. Il permet d’obtenir une réduction de 25 % du coût d’achat, plafonné à 250 € TTC.
  • Grand Lyon : l’aide de la métropole lyonnaise est de 100 €.
  • Métropole Nice Côte d’Azur : subvention fixée à 25 % du prix d’achat TTC, dans la limite de 150 €.
  • Nantes Métropole : exclusivement pour un vélo familial ou cargo (qui permet de transporter des enfants, doté d’une extension pour y mettre des courses), l’aide est fixée à 25 % du prix TTC du vélo dans la limite de 300 €.
  • Orléans Métropole : les personnes dont le quotient familial CAF est inférieur à 2 000 € / mois peuvent bénéficier d’une subvention « chèque VAE » à hauteur de 25 % du coût d’achat, jusqu’à 300 €. L’aide n’est valable qu’en cas d’achat auprès des vendeurs partenaires.
  • Paris : l’aide est fixée à 33 % du prix d’achat (HT), plafonnée à  400 €.
  • Région Occitanie : un « éco-chèque mobilité » d’un montant de 100 €. Il est possible aussi d’obtenir un « bonus sécurité » de 50 € pour les personnes non-imposables (afin d’acheter du matériel de sécurité).
  • Saint-Étienne Métropole : l’aide est de 200 € pour les personnes imposables, 100 € pour les personnes non-imposables. Dispositif utilisable une seule fois par foyer.
  • Toulouse Métropole : l’aide est de 200 €, avec pour condition un revenu fiscal inférieur à 28 800 €.